Le don du vivant

Qui propose la possibilité du don de rein du vivant au malade et à son entourage ?

Pauline

Notre réponse

Bonjour,

Les professionnels de santé, et notamment les néphrologues, ayant en charge des patients insuffisants rénaux chroniques doivent les informer des différents traitements de suppléance que sont la dialyse et la greffe La greffe est le remplacement, au moyen d’un acte chirurgical, d’un élément du corps humain qui ne fonctionne plus par un élément du corps humain qui fonctionne correctement. Cette technique est envisagée par les médecins lorsque plus aucun autre traitement ne marche. de rein.

La greffe de rein, qu'elle soit effectuée grâce à un don Quand on parle de don d’organes ou de tissus, on fait référence à la volonté de la personne qui va être prélevée. Quand on parle de prélèvement, on fait référence à l’acte médical qui est rendu possible par le don. En France, le prélèvement ne peut pas se faire sur une personne qui était contre le don. post-mortem ou à un don du vivant, est le meilleur traitement de l'insuffisance rénale terminale. Cette thérapeutique est privilégiée aujourd'hui car elle améliore l'espérance de vie et la qualité de vie du patient. 

L'information sur la greffe rénale, et notamment la possibilité d'un don du vivant, doit être délivrée en amont de la première consultation avec l'équipe de greffe. Une information délivré suffisamment tôt dans le parcours de soin du patient peut susciter la proposition d'un don du vivant par son entourage et permettre éventuellement la réalisation de la greffe rénale avant même que la dialyse ne débute. Une information délivrée trop tardivement peut avoir pour conséquence une période plus ou moins prolongée de dialyse.  

En espérant avoir répondu à votre question, 

l'Agence de la biomédecine.

Back to top