Comment en parler ?

Quelle est la position des confessions religieuses?

Hector

Notre réponse

Bonjour,

Les représentants des grandes religions monothéistes - christianisme, judaïsme et islam - se sont prononcés en faveur du don Quand on parle de don d’organes ou de tissus, on fait référence à la volonté de la personne qui va être prélevée. Quand on parle de prélèvement, on fait référence à l’acte médical qui est rendu possible par le don. En France, le prélèvement ne peut pas se faire sur une personne qui était contre le don. d’organes et de tissus après la mort La mort correspond à la destruction totale et irréversible des fonctions de l’encéphale, à savoir l’ensemble formé par le cerveau, le cervelet et le tronc cérébral. Le constat de mort repose sur trois observations cliniques : l’absence totale de conscience et de mouvements, la disparition totale des réflexes du tronc cérébral, l’absence de respiration spontanée. . Selon eux, la vie humaine est primordiale.

Le don d'organes après la mort permettant de sauver des vies, il surmonte ainsi un certain nombre d'interdits tels que l'obligation de l'inhumation du corps entier dans certaine religion. 

En espérant avoir répondu à votre question,

l'Agence de la biomédecine.

Back to top