Que dit la loi ?

Les personnes homosexuelles peuvent-elles être donneuses ?

Clément

Notre réponse

Bonjour,

L'orientation sexuelle ne constitue en aucun cas un critère de sélection pour le don Quand on parle de don d’organes ou de tissus, on fait référence à la volonté de la personne qui va être prélevée. Quand on parle de prélèvement, on fait référence à l’acte médical qui est rendu possible par le don. En France, le prélèvement ne peut pas se faire sur une personne qui était contre le don. d'organes et de tissus. 

En cas de décès, l'équipe médicale en charge du donneur Le donneur est la personne sur laquelle le prélèvement d’organes et/ou de tissus a été effectué. pratiquera les examens nécessaires à l’évaluation, au cas par cas, des organes et tissus pour s'assurer de la faisabilité du prélèvement.

En espérant avoir répondu à votre question, 

l'Agence de la biomédecine.

Back to top